LA POESIE

1581  Nicolas RAPIN "élégie pastorale pour un adieu" publiée dans l'ouvrage intitulé "Les plaisirs d'un gentilhomme champêtre augmenté de quelques nouveaux poèmes et épigrammes".                         

nicolas rapin

 

La Dive qui jadis fut nymphe de la mer

plaisirsgentilchampetre

Et encore en la mer dans un rocher habite

A veu voz gaietez, et pour vostre mérite

Vous offrit les trésors qui la font renommer

L'oeil de bouc, la palourde, et l'huitre en son escale

La mouscle plus boueuse, et tous autres poissons

Qui portent coquillage, en cent et cent façons

Vous furent présentez d'une main libérale

Encor' avez-vous veu le superbe rempart

Du brave Rochelois, dont nostre humble village,

Pour en estre trop pres, a receu maint dommage,

Bien qu'il ne fust armé ne ligué de leur part

L'isle de Ré n'est pas à vos yeux incogneue,

Et le large maraiz, où cent milliers d'oiseaux

Vont sautelant autour des joncz, et des roseaux,

Puis s'eslevent en l'air comme une épaisse nue.

Bref, il n'y a rien d'exquis en ce quartier

Que vostre oeil curieux n'ait marqué tout à l'aise:

Et s'il vous reste encore quelque lieu qui vous plaise

La compagnie est preste, et l'équipage entier.

Pleust à Dieu que pussiez, ô Catot et Annette,

Vivre eternellement en noz champs Poictevins.

 

 

 

La pire des GUERRES civiles,

l'époque dite des troubles !

Nous avons fait à La Dive "une association à bénéfices réciproques" sans statut, entre voisins intéressés par le sujet de notre île. C'est Jean Louis Monnot l'un des co-fondateur-associé-partenaire-bénéficiaire et totalement bénévole de son temps qui a étudié l'affaire du "FORT DE LA DIVE" puisque nous avons aperçu le mot "Fort" sur l'une des cartes de l'île de Ré.

 

forts de la Dive et de l'Aiguillon 1627

 

 SYNTHESE.. (TRES PROVISOIRE )

Nous n'avons abordé ici que la période « Guerres de Religion « d'un « Fort sur La Dive». Il est très possible, et même vraisemblable, qu'une position défensive ait été aménagée à d'autres époques. Le site se prête admirablement au moins à une fonction de « Vigie ». (Epoque Romaine, Gallo-romaine, Invasions Barbares, Arabes, Vikings, Guerres de cent ans.). Ces événements violents ont marqué la région
comme l'indique l'Histoire de l'Abbaye de St Michel. Mais nous ne disposons pas de documents. A ce stade, nous nous en tiendrons donc à :
CE QUI EST JUSTIFIE PAR DES DOCUMENTS.. Les documents: ms2623 , ms 22876C La Rochelle, B.N. ca 1625, B.N.1750, CARAN Marine D/2/5/8 et JJ 107, ms 83 Grenoble montrent:
UNE FORTIFICATION A ETE EN SERVICE SUR LA DIVE.
Depuis 1622 au moins, jusqu'en 1638 vraisemblablement
SITUEE A L'EXTREMITE OUEST DU ROCHER:
Groupe de bâtiments de l'ancien Prieuré
ELLE A JOUE UN ROLE DANS LA DERNIERE PHASE DES GUERRES DE RELIGIONS (SIEGE DE LA ROCHELLE 1620/28).
Sa configuration géographique, la proximité de la rade de l'Aiguillon en ont fait provisoirement un point stratégique important pour la flotte royale.
Tenue par les catholiques, prise par les protestants, elle a été reprise par les catholiques au cours de ces actions.
Renforcée après le 30/10/1622, elle dérangeait beaucoup les Rochelais qui en 1623 demandent
la démolition des forts de la Rade de l'Aiguillon. (ms 22876C)
BIEN QUE DISPUTEE, ELLE N'A PAS FAIT L'OBJET DE CONSTRUCTION SPECIFIQUE...
L'édification a bien été ordonnée, mais n'a pu être réalisée faute de temps et de moyens. Les évolutions de la Bataille ont été plus rapides que les Architectes et les Argentiers Royaux. Le « FORT DE LA DIVE » était en fait constitué du PRIEURE agrémenté d'une batterie d'artillerie et de la garnison correspondante (sa situation lui permettant d'être efficace en l'état.).
ELLE EST DEMILITARISEE VRAISEMBLABLEMENT EN 1638 (B.N.1750).
Mais, elle reste en réserve dans les plans de Défense de la Cote, sa garnison devant être fournie par la Capitainerie de Luçon. (hommes et artillerie). Elle tombe ensuite dans un oubli total, et ne figure plus sur aucune carte ou document administratif identifiés. Seuls restent en mémoire les édifices ecclésiastiques.
Les présentes ne constituent qu'un dossier de travail. Il est loin d'être clos et de nombreuses démarches restent à réaliser.

Si un lecteur ayant eu le courage de parvenir jusqu'à cette page -ce dont il faut vivement le féliciter- dispose de données concernant La Dive en général et le FORT DE LA DIVE en particulier, je le remercie de bien vouloir me contacter afin que nous puissions conjuguer nos informations.
J.L.Monnot... Courriel : jlmonnot@free.fr

siège de la Rochelle 1573

 LES COMBATS NAVALS LIES AU SIEGE DE LA ROCHELLE  (1620/1628)

prince de Soubise et Henri de Montmorency, le 15 septembre 1625

 

Résumé très  succinct…

 L’Edit de Nantes (1598) , ne met malheureusement pas totalement fin aux guerres de Religions.. Décembre 1620 : La Rochelle  s’érige  en Cité Etat protestante. La guerre reprend.

Parmi les très nombreuses actions s’étalant jusqu’à la fin du siége, deux batailles navales ressortent par leur ampleur . Toutes deux se déroulent dans la zone : La Pallice /St Martin   /L’Aiguillon et affectent donc La Dive provisoirement reconvertie en fortification…

-         28 Octobre 1622,

-         15 Septembre 1625 .

28 Octobre 1622..

     -Flotte de La Rochelle commandée par Guiton.56 navires , #6000 hommes,

     -Flotte Royale : Commandée par Guise , 70 navires, # 14000 hommes.

      Mêlée acharnée # 2000 tués et disparus entre les deux camps. Le navire amiral de Guise , enveloppé de brûlots ennemis est dégagé par deux galères , puis par l’escadre des galions du Levant. Le Galion de Malte (100 canons) doit être remorqué par trois galères pour rétablir de justesse , grâce à son artillerie , la situation compromise de l’avant garde royale cernée par les protestants. Mais à la fin de la journée , Guiton ayant perdu 6 navires et 1500 hommes doit se retirer sur St Martin avec le reste de sa flotte très endommagée. Guise , qui n’a pas perdu de navire , fait réoccuper La Dive , prise par les protestants le 10 Septembre 1622. Le 13 Novembre, après de nouveaux combats qui tournent en faveur des catholiques, et l’acceptation par La Rochelle de La Paix de Montpellier, Guiton se rend. Mais la trêve sera courte (Noter Les galères , très sollicitées le 28 Octobre, relâchent à l’Aiguillon protégées par les batteries de la Pointe, du Fort de l’Aiguillon et par La Dive…

combat Naval de 1625

 galère la Réale

                                  

combat fort

             

 15 Septembre 1625..

      Les combats ont repris. Une flotte Royale commandée par Montmorency (55 navires), renforcée de 8 navires Anglais et 18 Hollandais , anéantit la flotte Rochelaise .De nouveau # 2000 tués ou disparus..Pendant cette action, Richelieu fait  réoccuper l’Ile de Ré par un fort contingent terrestre qui va mettre en défense La Prée et St Martin..

 

combatNaval 1625

 

 

 OUTRE CES DEUX BATAILLES NAVALES :                      

Dés 1621, les troupes royales ont commencé à investir La Rochelle (Fort Louis)

Siège de l’île de Ré par Buckingham et victoire Française (1627).                                                                            

Edification de la Digue sous l’impulsion de Richelieu. (1627/1628)                                                                            -

siège la Rochelle 1628

 Engagements navals peu décisifs entre Français et Anglais devant la Digue(1628).

galion

 

combat naval 1620 Callot

 

bateau de guerre

Noter la grande variété des types de vaisseaux :

-La Rochelle : Navires de commerce transformés pour la course ou la guerre , navires de guerre pris à la flotte Royale  ou achetés à la Hollandeou l’Angleterre, pataches, brûlots..…

-Flotte Royale : Galions , Vaisseaux de tous rangs fournis par les ports de l’Ouest, galères , pataches , navires « loués » pour la durée de la bataille à l’Angleterre et la Hollande, ou à l’Ordre de Malte…

 

La reddition de La Rochelle (1er Novembre 1628) est considérée marquer la fin des Guerres de Religions en France (Paix d’Alès) mais impacte également le reste de l’Europe (Guerre de 30 ans en cours). Le roi Louis XIII est heureux d'informer l'Italie entière de sa victoire contre La Rochelle, il fait donc éditer une carte résumant la bataille où la Dive est en bonne place grâce à un condensé de l'espace.

victoire sur les hérétiques 1628

J.L.Monnot... Courriel : jlmonnot@free.frfort aiguillon 1859

C'est probablement le souvenir de tous ces combats qui a stimulé en 1859 l'imagination de l'auteur de cette carte "certifiée conforme à l'original". 

 

LA PAIX

 Jules Mazarin  1602-1661

fut le dernier abbé commendataire de St Michel en l'herm. Il fonda par testament le Collège des 4 nations pour former d'autres Mazarins au service de Louis XIV. Il donna donc tous ses revenus de l'Abbaye de St Michel sur l'ile de Ré (sels, sartières et vignes) pour satisfaire aux frais de fonctionnement de cette nouvelle école qui sera à l'origine des Académies au XIXe et de la Mazarine.

1750 carte de Masse en couleur

             Claude MASSE vers 1700

histoire de corsaires et de pirates

divemasse

Le mémoire sur la carte des cotes du bas poitou de cet ingénieur du roi est d'une grande précision (texte et carte). Il signale pour l'Aiguillon que "cette paroisse est une des plus pauvres et des plus malheureuses qui soient. Les maisons ne sont que de boues couvertes de paille". Il y a un fort qui mériterait d'être restauré face à la Dive. Sur notre ile "qui est de rochers escarpés où il y a des vestiges d'une chapelle et de retranchements faits autrefois par les espagnols....en temps de guerre elle servait souvent d'asile aux corsaires espagnols et autres pirates qui y avaient fait deux retranchements......on a proposé diverses fois d'y faire quarantaine aux vaisseaux qui viennent de la mer des pays contagieux..."

Peur de la peste

L'administration maritime avait souhaité installer un LAZARET à la Dive après la grande peste de Marseille en 1723 (doc mairie de nantes). Un lazaret est un lieu de quarantaine pour les navires, les marchandises ou les hommes suspectés de transmettre une maladie contagieuse. Après étude du dossier, il semble que le projet ait été abandonné faute de pouvoir débarquer les marchandises directement du bateau sur la Dive (documents fournis par Mr Héraud)

 

 Comment venir à La Dive ? cliquez sur ce lien